t f C
_

"musique des couleurs"

J’aime le silence que l’on peut entendre sous le bruissement du monde.

Le silence qui permet la musique.

La musique qui fait entendre le silence.

La musique qui fond dans le silence.

Le silence qui s’expose dans le son.

Le silence blanc qui s’irise dans la nuée des émotions.

Pour s’incorporer dans la fluidité chromatique.

De la saccade à l’amplitude, du cycle lyrique à l’épure spiralée. (Anantakara)

A chaque couleur sa musique. Une couleur, c’est une tonalité, un parfum, un toucher, un esprit, un jour, une énergie, une plante et une « roue-vortex d’énergie » (Chakra).  Cette musique est née d’une intuition poétique et spirituelle des couleurs.

Douce, cette musique favorise l’apaisement et libère les tensions. Puissante, elle active la régénérescence. Originale, elle invite l’inspiration. Intense, elle permet la rencontre en profondeur avec soi jusqu’au sacré.

Gongs, hang, mbira, bols, cloches, guzheng, piano, guitares, sitar, percussions, tambours, harpes, gamelan, bansuri, e-bow, didgeridoo, violoncelle, bazantar, flûtes, fréquences, voix… tissent des univers sonores différents et inédits.

Musique du BlancMusique du VioletMusique de l’IndigoMusique du BleuMusique du VertMusique du JauneMusique de l’OrangeMusique du Rouge


Musique du Bleu

Extrait de concert avec Mukti – musique du Bleu – Exquise expérience en territoires intenséments doux.

 


Musique des couleurs dans des églises romanes: nouvel Album « Hymns 64:46 »

« C’est quand j’ai écouté le premier « Hymns 64:46 » que j’ai compris : il fallait que je sois tout à fait disponible pour que ces sons qui viennent d’ailleurs parviennent jusqu’à moi.
J’ai ouvert ma perception à l’au-delà, parce que ces sons ont été enregistrés dans une église romane et ils ne pouvaient être que sacrés. Quelle musique ! Quels sons ! J’étais au centre, au milieu d’un monde que j’imaginais autrefois avec mon mental, mais Anantakara a effacé mon mental et je suis devenu la musique. Je sais, je forme des mots et des phrases toutes crées par mon cortex. Alors, juste un mot : soyez un instant la musique vous-mêmes en écoutant ce CD venu de là-bas… »  Antoine Filissiadis (auteur de cinq romans : « Va au bout de tes rêves », « Le Premier et le Dernier Miracle », « Surtout n’y allez pas », « L’Homme qui voulait changer sa vie » et « L’affaire Meredith Anderson »).

Ecoutez l’album maintenant


Au commencement…

C’est à la suite d’une formation en chromothérapie que l’idée est venue de composer une « suite des couleurs« .  De nombreux systèmes et traditions explorent et définissent des rapports complexes entre couleurs et sons. Tous ont leur cohérence et en arrivent parfois même aussi à se contredire.

Je les prends pour des modèles, des grilles d’approche, des lectures. Et je les utilise. Loin de moi la prétention d’avoir créé « LA » musique des couleurs. Cette suite constitue cependant bien une musique des couleurs, « ma » musique des couleurs, qui est une démarche artistique plongeant son inspiration dans un ineffable.

D’ailleurs quel que soit le système utilisé, ou la tradition invoquée, ma pratique m’a montré à quel point l’intuition poétique ou spirituelle du musicien, au cours de sa prestation, imprime un souffle qu’il puise dans sa connexion à cette dimension généralement désignée par « être profond » ou « Moi supérieur » – à chacun d’y mettre le mot qui lui convient. Ce souffle là anime – au sens littéral – la performance.

Vision anthropologique

Je considère l’être humain comme un tout, en quête d’intégration consciente et harmonieuse des composantes physique, émotionnelle, mentale et spirituelle de sa nature. Dans ce cadre, l’art ne cherchera pas à déclencher des états (relaxation, émotions diverses…) ou mener quelque part (par une histoire racontée par une mélodie), mais plutôt à explorer différents espaces de résonances. Celui qui écoute devient alors acteur de ses propres dimensions intérieures – conscientes, inconscientes et supraconscientes – par consonance. Voir conseils d’écoute.

Grâce à la rencontre avec Bénédicte Morelle, une réflexologue passionnée par les couleurs et les senteurs, cette première suite s’est concrétisée sous la forme du cycle intitulé « la couleur des jours ».

Références

Ah, toujours les références…  Jodorowsky, Sri Aurobindo, Les dialogues avec l’ange, Gurdjieff,  Jean-Yves Leloup,  Paul Klee,  Scelsi, Morton Feldman, Stephan Micus,  Baricco, Jung,  Bach,  Mozart, Vetter,  Steve Roach,  Steve Reich,  Ken Wilber,  Lao Tseu,  Pythagore,  Gilles Deleuze,  Michel Serres, Roland Barthes, Héraclite, Heidegger… Mon ange gardien 😉

Anantakara
http://www.anantakara.com

www.anantakara.com | www.facebook.com/anantakara